Embryonic Cells : Interview de Max (chant/guitare)

 
 

Après un passage à Châlons-en-Champagne en Mars dernier (LA Events), les troyens d’Embryonic Cells, à l’affiche de cette soirée du 11/11/2017 aux Fuseaux, nous ont accordé une petite interview dans laquelle Max (chanteur guitariste) nous parle du groupe et du prochain album !

Embryonic Cells : Max

  • Une petite présentation pour les personnes qui viendraient découvrir embryonic pour la 1ere fois au Lezard’Os MetalFest ?
  • Max (chanteur-guitariste) : Embryonic cells est un groupe qui aime combiner différentes formes de métal ; thrash, heavy, black et death. Comme le spectre de nos influences est très large, il nous est naturel de déployer une musique s’adressant à différentes scènes. Nous sommes actuellement en plein ajustement de mix final sur notre quatrième album, nous existons depuis deux décades et nous nous sommes produits sur des centaines de lives – et je peux te dire qu’aujourd’hui, après toutes ces années passées dans l’underground, nous sommes encore plus affamés et très enthousiastes à l’idée de défendre notre nouvel opus !

     
     
  • Vous venez de changer de logo , d’où est venue ce besoin ?annonce -t-il aussi une évolution dans votre musique ou un changement ?
  • A l’instar de la musique, nous accordons une grande importance aux visuels. Effectivement, sans tout à fait révolutionner la Embryonic Cells Touch, des évolutions notables parsèment le nouvel album – notamment dans l’emploi de certaines structures ou de sonorités employées. L’émergence d’une nouvelle identité visuelle nous est donc apparue légitime et naturelle. Embryonic Cells est une machine vivante, et surtout pas un groupe prostré dans une routine.

     
     
  • Une signature dans un label est-il envisager du à ces changements?
  • « The dread Sentence » – notre album précédent – était abrité chez Axiis. Avec ce nouvel album, nous avons le sentiment d’avoir passé un palier supplémentaire. La marge de progression est très nette. Ainsi, nous avons pour souhait de reconduire une collaboration avec un label afin de promouvoir au mieux ces nouveaux titres. Au moment où je te réponds, nous terminons le mixage, nous n’avons donc pas encore approché de labels à ce jour. Ce travail s’amorce très prochainement, nous verrons bien !

     
     
  • Parlons maintenant du processus de composition du nouvel album. A-t-il été différent des précédents ou sensiblement le même malgré les évolutions ?
  • Depuis toujours nous partons du riffing de guitare, pour adjoindre, couches après couches le reste des instruments. Pour ce nouvel album, notre processus créatif a légèrement différé : pour la première fois nous sommes partis, non pas d’une ligne de guitare, mais de lignes de chant, ce qui nous a ouvert des horizons et des inspirations complémentaires. Pour ma part, j’ai trouvé ce processus très stimulant et je pense le réutiliser à l’avenir.

     
     
  • Vous êtes partie enregistré au studio de la forge, pourquoi ce choix ?
  • Ce studio commence à se tailler une très bonne réputation et les disques issus des murs de la Forge semblaient tout à fait correspondre à ce que nous cherchions. L’album n’est pas encore sorti, mais en l’état je peux te dire que nous ne regrettons pas notre choix ! Pierre Schaffner a su s’approprier notre univers en y intégrant sa touche, mais tout en restant très en écoute active. Celui-ci nous a même bousculé quelquefois, mais ce fut toujours très constructif, bienveillant et toujours au service des titres. Une très bonne expérience donc, qui nous a permis d’aller de l’avant !

     
     
  • Lors de notre dernière rencontre , tu m’ a parlé d’une remise en question complète de ton chant, peux-tu nous en dire plus ?
  • Mon passage au studio la Forge lors de l’enregistrement de mes parties vocales fut pour moi assez traumatisant. Aux manettes, Pierre Schaffner a ébranlé toutes mes certitudes et mes petites cuisines habituelles (rires)… Il m’a fait sortir de ma zone de confort, et sans ses précieux conseils et ses idées, il est clair que je n’aurai pas poussé l’expérimentation aussi loin. Sur ce nouvel album, il m’arrive de chanter… en clair ! Une vraie révolution pour un black-métalleux comme moi !

     
     
  • Quel est votre degré d’implication dans l’élaboration de vos pochettes ?
  • Nous sommes 100% impliqués puisque je me charge personnellement des illustrations et de la mise en page depuis « Before the Storm », notre premier album. Je peaufine actuellement l’artwork du petit nouveau. Ce ne fut pas sans difficulté puisqu’il n’est pas toujours évident de produire la tête dans le guidon, mais je crois que le résultat est tout à fait en adéquation avec la thématique de l’album. Nous dévoilerons les couleurs de ce nouveau visuel dans quelques semaines.

     
     
  • Lors du LA Events en mars, vous avez commencé à présenter de nouveaux titres , on-t-il eu l’effet que vous espériez ?
  • Le LA Events fut effectivement l’occasion de présenter quelques nouveaux titres, dont « Never let you fall » et « Across the Mountain ». Les réactions furent plutôt positives, dotées du leitmotiv suivant : «le nouvel Embryonic ? La rupture dans la continuité : sombre, hargneux et mélancolique !»… ça nous va très bien ! Nous sommes impatients de présenter l’intégralité de l’album, tant celui-ci comporte de nombreuses surprises !

     
     
  • Avant dernière question : quel était le vôtre premier concert en tant que Embryonic Cells et surtout quel souvenir en gardez-vous ?
  • Cela remonte puisque Embryonic Cells vient de fêter ses 20 ans de scène, mais je me souviens très distinctement des sensations éprouvées lors de notre premier live : un putain d’effet libérateur, une saine célébration de nos amitiés et la joie de partager notre passion pour ce putain de métal ! En toute franchise, 20 ans après, rien n’a changé.

     
     
  • Un dernier mot ?
  • Nous avons vraiment hâte de faire parler la poudre lors de notre passage au Lézard’Os et de partager la scène avec les excellents groupes programmés cette année !
    Partager la musique avec des gens, c’est quelque chose qui nous touche beaucoup et que nous continuerons de faire autant que nous le pourrons… soit jusqu’à la mort !

 

Embryonic Cells

 
 
 
 

Vous n’avez pas encore pré-commandé vos billets?
Il est encore temps, pré-commandez vos billets à cette adresse avant le 11/11/2017 pour bénéficier du tarif spécial préventes!